IMPLANTATION DES COUVERTS D’INTERCULTURE

IMPLANTATION DES COUVERTS D’INTERCULTURE

La fin des moissons annonce la période d’interculture, plus ou moins longue en fonction des cultures envisagées pour la prochaine campagne. Outre leurs intérêts agronomiques, les couverts d’interculture permettent de limiter les risques de transfert de nitrates vers la ressource en eau et de favoriser la biodiversité à l’échelle de la parcelle. Ces deux enjeux environnementaux font l’objet d’un cadre réglementaire, à savoir la Directive Nitrates et le Verdissement de la PAC par le biais des SIE.

L’agriculteur ayant déclaré des SIE sur sa déclaration PAC dans le cadre du verdissement doit impérativement implanter un mélange d’au moins deux espèces éligibles sur la parcelle concernée.
La nature des espèces peut être modifiée par rapport à la déclaration PAC, tout comme la localisation de la parcelle. Attention, cette déclaration ne peut se faire qu’à surface inférieure ou strictement égale à ce qui a été déclaré en mai 2019 (pensez à vérifier l’atteinte du taux de 5% réglementaire). Cela implique simplement une demande de modification à effectuer auprès de la DDT de votre département, sans pénalité en cas de contrôle.

Ce flash info Easi’Nov rappelle les règles à respecter à l’échelle de votre département.

Cet article est un résumé des recommandations proposées aux adhérents des coopératives par les experts agronomiques EASI’NOV. Pour consulter la note complète, rendez-vous dans l’extranet de votre coopérative (contenu réservé aux agriculteurs adhérents). Sélectionnez ci-dessous votre coopérative.

AGORA
VALFRANCE
2019-08-02T12:24:38+00:00 août, 2019|