QUELQUES CONSEILS POUR L’IMPLANTATION DES CULTURES DE PRINTEMPS

QUELQUES CONSEILS POUR L’IMPLANTATION DES CULTURES DE PRINTEMPS

Février 2018

À l’échelle de la rotation, l’introduction d’une culture de printemps constitue un levier agronomique en perturbant le cycle de développement des adventices. L’alternance entre les cultures de printemps et les cultures d’automne évite la spécialisation de la flore (voir schéma ci-contre) et facilite le désherbage en diversifiant les modes d’action herbicide sur une même cible (exemples : vulpins ou ray-grass). Cela permet de limiter le développement d’individus résistants.

Les dates de semis sont conditionnées par la date de ressuyage des sols, assurant leur praticabilité.
En effet, il est indispensable de veiller à une reprise des sols en bonnes conditions, pour ne pas impacter leur structure et la qualité du semis, ainsi que du futur enracinement.

Par ailleurs, il est recommandé de minimiser le nombre de passages de travail du sol préalable au semis, pour éviter tout tassement. Il convient de réduire la pression exercée au sol (jumelage et/ou baisse de pression des pneumatiques)

Cet article est un résumé des recommandations proposées aux adhérents des coopératives par les experts agronomiques EASI’NOV. Pour consulter la note complète, rendez-vous dans l’extranet de votre coopérative (contenu réservé aux agriculteurs adhérents). Sélectionnez ci-dessous votre coopérative.

AGORA
VALFRANCE
2019-01-15T13:40:32+00:00